Fraude fiscale, qui dénonce le plus ?25/06/2018  



Sous l’effet du travail de sensibilisation de Tracfin et de l’action des superviseurs, les professionnels assujettis sont de plus en plus impliqués dans la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme et la culture de conformité se développe peu à peu chez presque tous les déclarants. La participation des professionnels déclarants du secteur financier représente 93 % du nombre de déclarations de soupçon reçues en 2017. Parmi les professions financières, si le nombre des déclarations de soupçon émanant des établissements de crédit est stabilisé à un niveau élevé (46 882 déclarations de soupçons), celui des établissements de paiement est en forte hausse (8 603 déclarations de soupçon soit + 68 % par rapport à 2016), comme celui des compagnies d’assurances (4 939 déclarations de soupçon soit + 54,3 % par rapport à 2016). La participation des professions non financières augmente également (+23,4 %) du fait notamment de l’accroissement du nombre de déclarations de soupçon reçues en provenance des notaires (+ 34,2 %) et des casinos (+ 54,6 %). La hausse est également sensible pour les professionnels de l’immobilier (+ 111,9 %), même si le nombre de déclarations demeure modeste, et les huissiers de justice (+ 49,3 %).


 Autres articles sur le même sujet :
C’est l’heure de payer la CFE

L'administration a mis en ligne les avis de CFE et/ou IFER dans l'espace professionnel des entreprises, et le fera le 17 novembre 2017 pour les redevables mensualisés.

Créations d’entreprises en baisse

L’Insee note un repli des créations d'entreprises en août 2017.

Qui donne le plus en France ?

Les plus de 60 ans restent les donateurs les plus fidèles. Pour autant, le nombre de foyers déclarant un don au fisc a reculé de plus de 4% en 2016.

Les investisseurs misent gros sur les start-up

Les entreprises de la Tech française ont levé près de 526 millions d'euros au premier trimestre 2017, soit 23% de plus qu'à la même période en 2016, selon l'indicateur FrenchWeb Invest.

Auto-entrepreneur : Un sur cinq survit

Cinq ans après leur immatriculation, seuls 23 % des auto-entrepreneurs déclarés au premier semestre 2010 sont encore actifs sous ce régime.

Quand les impôts locaux font perdre 3 milliards à l’Etat

Un rapport de la Cour des comptes dénoncent le système « particulièrement complexe et mouvant » du prélèvement des impôts locaux par l’Etat.