400 euros pour faire du vélo18/09/2018  



Un "forfait mobilité durable" facultatif pour les salariés du privé va remplacer le système d'indemnité kilométrique vélo (IKV), jugé "trop complexe à mettre en œuvre". Ce forfait pourrait s'élever 400 euros par an. Pour les salariés du public, cette indemnité sera en revanche obligatoire et pourrait atteindre 200 euros par an. Le vélo sera par ailleurs intégré au barème kilométrique fiscal, ce dispositif qui permet de rembourser les frais de déplacements que les salariés effectuent à titre professionnel avec leur véhicule personnel. Il était pour le moment cantonné aux véhicules motorisés (motos, voitures).


 Autres articles sur le même sujet :
Réformes en vue pour les travailleurs indépendants

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a présenté le 5 septembre le programme du gouvernement en faveur des travailleurs indépendants.

Quatre mesures fiscales pour le plan climat

Le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, a annoncé quatre mesures budgétaires destinées à mettre en œuvre son "plan climat ».

La fin des moteurs thermiques

Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, vient de présenter son Plan climat. Deux mesures concernent tout particulièrement les transports.

L’indemnité kilométrique vélo est au bon vouloir de l’employeur

L’indemnité kilométrique vélo (IKV) est destinée à encourager l'usage du vélo pour les trajets domicile-travail grâce à la prise en charge, par l'employeur, de tout ou partie des frais engagés par les salariés utilisant le vélo pour ces trajets.

Le prélèvement à la source reporté d'un an

Le Premier ministre a annoncé le report du prélèvement à la source au 1er janvier 2019.

Revalorisation des indemnités de licenciement

Annoncée par la ministre du travail cet été, la revalorisation de l'indemnité légale de licenciement devient effective avec la publication du décret au Journal officiel.