Immobilier : la baisse des prix est enclenchée29/10/2018  



Le recul des prix affichés sur le marché des maisons, pour le troisième mois consécutif, s'accélère (- 2,1 % au cours des trois derniers mois). Et après plusieurs mois de ralentissement, les prix baissent maintenant sur le marché des appartements (- 0,4 %). Quant aux prix signés, ils baissent de 2,8 % au cours des trois derniers mois pour les maisons et affichent encore une légère hausse de 0,5 % pour les appartements. Cependant, sur un an, la hausse des prix "se fait moins vive" : + 3,2 % pour les maisons, contre + 4,1 % il y a un an et + 4,2 % pour les appartements, contre + 5,1 % il y a un an. Parmi les grandes agglomérations suivies par l'Observatoire, les prix signés ont baissé de façon significative au cours des trois derniers mois à Reims (- 5,5 % ; 2 475 € / m2), à Rennes et à Lyon (- 3,2 % ; 3 006 € et 4 599 € / m2) et à Bordeaux (- 1,9 % ; 4 629 €). Les hausses sont encore soutenues à Saint-Étienne (+ 11,3 % ; 1 432 €), à Toulon (+ 6,1 % ; 2 493 €), à Strasbourg et à Lille (+ 4 % ; 3 385 € et 3 479 €). À Paris, le prix signé moyen au m2 a encore progressé de 1,6 % au cours trois derniers mois et s'établit à 10 161 €.


 Autres articles sur le même sujet :
Immobilier : Le marché flambe

Selon le baromètre LPI-Se Loger, les prix des logements anciens signés dans les contrats de vente étaient en progression de 4,3 % sur un an au niveau national, contre + 1,5 % en juin 2016.

Immobilier : les prix baissent, faut-il s’inquiéter ?

Selon le dernier baromètre LPI-SeLoger, les prix des logements anciens en France ont reculé en moyenne de 1% entre juillet et septembre.

L’ancien redémarre

Selon le dernier baromètre LPI-SeLoger, en 2015, les prix des appartements anciens ont augmenté dans plus de la moitié (56 %) des grandes villes de France.

Immobilier : les prix baissent-ils vraiment ?

Depuis cet été, la pression sur les prix de l'immobilier ancien se serait relâchée et un mouvement de baisse s'est amplifié en octobre, selon le baromètre LPI-SeLoger.

Accélération des prix dans l'ancien

Le baromètre "LPI - Se Loger" du mois de janvier confirme l'accélération de la hausse des prix sur le marché de l'immobilier ancien.

L’immobilier en forme

Selon le baromètre LPI-Se Loger, le mois de février a vu les prix immobiliers signés augmenter dans 64,7 % des villes de plus de 100 000 habitants sur un an.