Combien coûte vraiment un EHPAD ?03/12/2018  



La prise en charge des personnes âgées en perte d’autonomie coûte 30 milliards d’euros par an, soit 1,4 point de PIB, dont 23,7 milliards sont financés par les pouvoirs publics. En 2060, elle va doubler pour représenter 2,78 points de PIB, selon le ministère de la Santé.

Les ménages contribuent à hauteur de 2,4 milliards nets en salariant des aides à domicile. Pour les personnes placées dans des établissements médicalisés tels que les EHPAD (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes), en payant de leur poche les services d’hôtelier (hébergement et restauration). Cela leur revient à 3,8 milliards d’euros. Certains ont accès à des aides nationales pesant 3,3 milliards d’euros, telles que l’Aide sociale à l’hébergement.

Un tiers des personnes âgées puisent dans leur épargne pour payer leur hébergement

Pour payer la facture, un tiers des personnes âgées doivent puiser dans leur épargne car leurs pensions de retraite sont loin de couvrir la dépense.

Le prix moyen d'un hébergement permanent en EHPAD en 2017 était de 1 953 euros par mois. Ce prix prend en compte le coût de l'hébergement pour une chambre seule et le tarif dépendance correspondant au tarif GIR 5-6 (c'est-à-dire le prix minimum à payer par tous les résidents d'un EHPAD). Et ce, alors que le revenu moyen des retraités français se situait, tous régimes confondus, à 1 500 euros nets par mois fin 2016, selon la Drees (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques).

Pour assumer les dépenses liées à leur perte d’autonomie, une étude montre qu’un tiers des résidents déclare avoir déjà puisé dans son épargne personnelle. Il s’agit principalement de livrets d’épargne comme le livret A ou le Livret de développement durable et solidaire (LDDS), l’assurance vie ou l’épargne retraite. Certains doivent même faire appel à la solidarité de leurs proches pour financer une partie de ses frais. Pire, 10 % des seniors en EHPAD envisagent de vendre une partie de leur patrimoine pour faire face aux frais de maisons de retraite.

Pour aider les familles à comparer et à choisir les EHPAD, le gouvernement a mis en place un site internet www.pourlespersonnesagees.gouv.fr.

Il s’agit d’un portail national d’information pour l’autonomie des personnes âgées et l’accompagnement de leurs proches qui met à la disposition du public un annuaire des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) et des résidences autonomie, en indiquant leurs caractéristiques et notamment les prix pratiqués en 2018.

Il s‘avère souvent intéressant de comparer les prix car les écarts de tarifs entre les établissements peuvent être importants. Ainsi, 10 % d’entre eux facturent un prix mensuel inférieur à 1 674 € par mois et 10 % facturent un prix supérieur à 2 819 €. Cela s’explique par différents facteurs : le statut (public ou privé), la zone d’implantation (rurale, urbaine ou péri-urbaine), l’habilitation ou non à l’aide sociale, l’ancienneté du bâtiment, le nombre de places.

Les établissements doivent transmettre leurs prix au plus tard le 30 juin de chaque année et sont invités à les mettre à jour en continu à chaque changement. En 2018, 89 % des EHPAD et 68 % des résidences autonomie ont actualisé leurs prix affichés dans l'annuaire.


 Autres articles sur le même sujet :
Peut-on demander une caution dans un Ehpad ?

Un dépôt de garantie peut être demandé aux personnes âgées lors de leur entrée en maison de retraite médicalisée (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes, EHPAD).

L'aide au titre de l'APA est d'environ 4 400 € par allocataire

1,2 million de personnes percevaient l'allocation personnalisée d'autonomie en 2013, soit 8 % des personnes âgées de 60 ans et plus.

Le tiers payant généralisé est reporté

Les députés ont adopté un amendement du gouvernement au projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2018 qui supprime la mise en œuvre du tiers payant généralisé à tous les assurés à compter du 30 novembre 2017.

21 000 centenaires en France

Au 1er janvier 2016, 21 000 centenaires vivent en France : c’est près de vingt fois plus qu’en 1970.

Les retraités s’inquiètent pour la santé

Les dépenses de santé sont la préoccupation majeure des candidats à la retraite.

Quand l’héritage creuse les inégalités

Selon France Stratégie, depuis une vingtaine d’années, le patrimoine des Français augmente plus vite que leurs revenus, et il est de plus en plus détenu par les générations âgées.